D'Imi-N-Tanout

D'Imi-N-Tanout Sloughi

Sloughi

Choisir son futur compagnon

Choisir son futur compagnon

 portée des O de Ophyr :
 Orka N'Gazi,  Oujda Al Jiaw;  Odjane Souab,  Ophyr Al Néfoud; Ormuz El Saadi; Oggar Al Hakam; Ouarda Al Jaïma


Le
sloughi est bête, difficile à élever et cher, disent certains
!

Le
Sloughi avec son crane large, fait preuve d'une
intelligence que peu de personnes remarquent; tout est dans la subtilité de la
réponse que donne le lévrier à l'invite faite par le propriétaire: il n'obéira
pas au doigt et à l'œil à un ordre genre "assis couché debout", mais si vous
prenez le temps de le convaincre, avec calme et patience, il viendra à vous et
fera ce que vous lui aurez demandé.


Mais
comment choisir son futur sloughi ?


Les
futurs parents doivent être les plus sociables et équilibrés possible: les
petits doivent naître et être élevés en famille, avec des humains et si possible
d'autres lévriers. Leur départ vers leur nouvelle famille se fera en douceur à
partir de 2 mois  ( 2 mois et demi), après un apprentissage fait par leur mère et toute la
famille lévrier (Jaima a donné un coup de "patte" à sa
fille OPHYR pour élever ses petits, et OGGAR jouait avec ses demi frères et
sœurs).


Une fois chez son propriétaire, celui ci devra le sortir pour le sociabiliser au maximum; le contact avec les gens
et les autres chiens le rendra plus apte à la vie en société. Vous pourrez ainsi
aller partout, avec un lévrier qui sera bien éduqué et agréable à vivre. Son
éducation se fera de façon ferme mais surtout en douceur, car c'est un
grand sensible. Il peut être méfiant, mais ne doit pas être agressif avec les
étrangers. Si vous savez l'aborder en lui laissant le temps de faire
connaissance, et qu'il reconnaisse en vous un ami, il sera très démonstratif et
presque envahissant.
Il a besoin de
se défouler, mais une fois la galopade finie, il est comme tout lévrier, d'un
calme olympien. Son entretien est facilité par son poil ras, sec en 5 minutes.
Le sloughi est de taille moyenne : 65 à 68 cm au garrot pour les femelles et 68
à 72 pour les mâles. (avec une tolérance de 3cms). Pour enrayer une progression de la taille qui ne peut
que lui être néfaste, le club de race a donné des recommandations aux juges : à
qualité égale, privilégier le sloughi dont la taille se rapproche le plus du
standard. Ses grandes qualités font oublier ses défauts ; il est quelque fois
assez têtu, et indépendant selon les individus. (mais,
on trouve ce " désagrément " dans d'autres races !).


Sa
beauté ~ sobre et même sévère ~ remarquée par SENAC-LAGRANGE en 1938 le
défavorise quelque peut: à notre époque ou les phénomènes de mode mettent en
avant les races 'tape à l'œil', seul le puriste remarque et apprécie ce lévrier,
superbe dans sa discrétion. En outre, le manque d'informations et de publicité
auprès du grand public fait qu'il est méconnu: il y a peu de demandes et donc,
peu de portées ~50 à 70 sloughis naissent selon les années. Il faut être parfois patient....

Son
prix d'achat est celui qui est réclamé pour un chien d'une autre race, pourvu de
bonnes origines.

Il ne fréquente le vétérinaire que pour les vaccinations, si vous avez su choisir l’éleveur qui l'a élevé avec de très bons produits, de façon que sa croissance se fasse au mieux ( la croissance d'un sloughi mâle n'est terminée qu'à 2 ans et demi ) . En outre, il existe des tests qui mettent en évidence les sloughis indemnes de PRA: ils permettent à l’éleveur responsable qui a fait tester ses géniteurs de ne faire naitre que des chiots qui ne développeront pas la maladie.( l'Atrophie Progressive Rétinienne ).

Si vous envisagez d’acquérir un chiot sloughi, contactez les éleveurs; posez toutes les questions qui vous permettront de faire votre choix . N’hésitez pas à aller voir  les parents ( obligatoirement la mère ) et les chiots : cela vous permettra de vérifier et de vous assurer des conditions de vie de votre futur compagnon.